[COMPTE-RENDU] Metro : Last Light

27 Mai 2013 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Compte rendu

 

Salut à tous,

 

Aujourd'hui je vous propose de découvrir le compte-rendu de la soirée de lancement de Metro : Last Light !

  Event Metro Last Light

 

En se rendant aux Chemin des Vignes (restaurant situé à Issy Les Moulineaux), le seul indice permettant de s’assurer que nous étions au bon endroit, était une bannière Metro Last Light, suspendue au-dessus de l’entrée donnant accès à des caves à vin. Celle-ci, aussi sombre que l’intérieur d’un canon, fit du coup resurgir en nous un sentiment de claustrophobie, inconnu pour certains, profondément enfoui pour d’autres.
Prenant notre courage à deux mains, nous avons avancé vers les hôtesses d’accueil, afin de procéder à un contrôle des invitations, sous le regard sévère d’un militaire à l’accent de l’Est.
Une fois notre accréditation validée - et notre peur mise de côté - , une ambiance festive  uniquement réservée aux vrais soldats, nous attendait : femmes de compagnie au tempérament de feu ainsi qu'aux courbes alléchantes, breuvages de l’Est à foison afin de nous faire oublier le quotidien et bornes de jeu faisant tourner Metro Last Light aussi bien sur PC que sur console Xbox 360. Tous ces éléments nous permirent de mieux comprendre l’intention donnée à cette soirée.

 

Event Metro Last Light (4)

En effet, le titre développé par 4A Games est une aventure fantastique, doublée d’une expérience humaine unique, mettant en avant la bêtise ainsi que l’avidité de l’être humain, qui le poussera inexorablement à sa perte.
La troisième guerre mondiale ayant éclaté, l’Homme suit son instinct de survie en partant se réfugier sous terre, la surface étant devenue inhabitable du fait des radiations. Le joueur incarne alors Artyom, survivant du précédent volet, qui cherche à mieux comprendre le lien l’unissant avec une des créatures vivant à l’air libre et devant faire face aux hostilités de certaines communautés humaines.
Afin de pouvoir découvrir ce monde, le fabricant de composants informatiques Nvidia, sponsor de la soirée, mit à disposition plusieurs machines de guerre / de jeu et toutes équipées d’un SLI de GeForce Titan, dont une proposant une expérience en 3D active sur triple écrans. De plus, pour mieux apprendre de cet univers, Dmitri Gloukhovski - auteur du roman original Metro 2033, ainsi que Huw Beynon - Brand Manager chez 4A Games furent invités en tant que maîtres de cérémonie.

 

Event Metro Last Light (8)
Parmi les informations fournies durant cette conférence, nous apprîmes que le jeu fut développé pendant trois ans, en étroite collaboration avec Dmitri Gloukhovski pour ce qui est de l’écriture d’un scénario spécifique au jeu (ne reprenant donc pas Metro 2034, la suite du roman original) ainsi que des lignes de dialogues. L’équipe a ainsi pu se concentrer sur la partie graphique mais aussi sur le gameplay, afin de nous fournir une expérience des plus marquantes.
De plus, l’aspect narratif gagne en crédibilité ainsi qu’en rythme, l’histoire ayant été pensée pour un film et non pour un jeu, traitant de sujets plus politiques voire sensibles.
Suite à cela, nous avons été de nouveau invité à essayer le jeu, mais aussi à poser nos questions aux invités de marque, avant de reprendre le chemin de la sortie. C’est au moment de poser le premier pas à l’extérieur, que nous nous sommes surpris à savourer cette bouffée d’air frais, si douce à inhaler et que nous avions oublié en tant que réfugié, le temps de la présentation…

 

Event Metro Last Light (13)
Plus de photo de l'évènement sont disponibles ici.


Merci à Niouls (Fun&Zen) de nous avoir représenté durant cet évènement !

Une interview de Huw Beynon (brand manager de Metro) sera disponible prochainement, restez connectés ;)



A bientôt,

 

SoulHope

Partager cet article

Commenter cet article

Akira 01/06/2013 02:10


Merci pour le compte rendu de la soirée ! Je n'ai pas très envie de jouer au jeu mais les livres me bottent bien :).