[CRITIQUE/TEST] Metal Gear Rising : Revengeance

19 Mars 2013 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

 

Salut à tous,

 

Aujourd'hui que diriez vous de découvrir la critique de Metal Gear Rising : Revengeance ? Que vaut ce spin-off développé par Platinium Games ? Réponse dans la suite de l'article ;)

  Metal Gear Rising Revengeance logo

 

Metal Gear est une série de jeu vidéo édité par Konami et créé par Hideo Kojima. Le premier de la saga est sorti en 1987. Il a révolutionné le genre « infiltration » en proposant au joueur d’entrer dans une base en évitant tout contact avec l’ennemi. Suivant les différents opus, vous incarnez Solid Snake, Naked Snake ou Raiden  et devez déjouer les plans adverses en toute discrétion. La « Metal Gear » est votre objectif, c’est une arme puissante que détiennent vos adversaires. C'est une série qui veut faire passer un message pacifiste. Son univers est un mélange de réalisme et de science-fiction dans lequel plusieurs thèmes autour de la guerre sont abordés. Malgré tout, Metal Gear reste une série de jeux déconseillé au jeune public à cause des scènes d'action violentes et souvent sanglantes.
Le dernier né de la série, Metal Gear Rising: Revengeance, se déroule en 2018 et raconte l'histoire de Raiden (rencontré pour la première fois dans "Sons of Liberty"). Au début du jeu, Raiden est un « ninja cyborg » qui doit protéger le gouvernement, malheureusement, la paix qui règne prend fin lorsqu'une organisation terroriste décide de tuer un des membres du gouvernement. Raiden est grièvement blessé, autant physiquement que moralement. Il réapparaît plus machine d'humain, avec qu’une seule idée, se venger.

 

Metal-Gear-Rising--Revengeance-screen.jpg

 

Ce dernier opus s'orientant vers un jeu d'action, beaucoup étaient sceptiques sur le rendu final puisque c'est avant tout un jeu d'infiltration. Mais l’équipe de développement a su garder l’âme des prédécesseurs. Les phases d'infiltrations restent bel et bien de la partie même si elles ne sont pas un passage obligatoire. Elles sont même parfois conseillées pendant certaines phases du jeu. Le système de combat est ultra fluide et les différents modes sont biens implémentées. Les ralentis et cinématiques du mode "Katana" et "Zandatsu" sont tout simplement sublimes. La parade est quand à elle très précise, il faut avoir de bons réflexes! Le mélange nous donne un gameplay fluide, agressif et pourtant facile à prendre en main. Les QTE sont aussi très bien réalisés et insérés dans les phases de combat. Certaines phases, comme celles où nous devons sauter de missile à missile, sont vraiment jouissives.

Les graphismes sont de très bonne qualités, les cinématiques sont bien réalisé et il faut aussi savoir que l'univers est presque entièrement destructible, ce qui rend le jeu assez irréaliste et aide à l’immersion. Les coups de katana sont très précis, si vous découpez une poubelle et même une personne en plusieurs morceaux, vous n'obtiendrez pas des "morceaux" aléatoires. Question personnalisation, Metal Gear Rising n'a rien à envier à d'autres jeux, Raiden est entièrement personnalisable : corps, armes, skin … Il y a beaucoup d’améliorations et de possibilités de  personnalisation. Au cours du jeu, vous pourrez aussi apprendre de nouvelles techniques de combat, augmenter la vie et l'énergie. La bande son est bien rythmée et entraînante, les bruitages sont très réussis, malgré tout, elle n'est pas assez variée et devient assourdissante à force de jouer. Les doublages anglais quant à eux sont de bonne factures. Enfin la durée de vie est plutôt courte, comptez environ 7-8 heures pour terminer le jeu en normal. Il y a des missions de réalité virtuelle qui peuvent allonger la durée de vie mais ces missions sont surtout des défis.

 

Metal-Gear-Rising--Revengeance-screen--2-.jpg

 

Conclusion : Développé par Platinium Games, ressemblant à un BTA et s'éloignant du genre infiltration, il reste tout de même un très bon jeu. Il conviendra aux fans de la saga ainsi qu'aux fans de jeux d'action. Raiden est un personnage charismatique au quel on s’attache rapidement et qui sait garder son humanité alors qu'il est plus machine d'humain. Les cinématiques sont magnifiquement réussies, le gameplay est fluide, agressif et facile à prendre en main et les modes « Katana » et « Zandatsu » sont très bon. Nous pouvons cependant reprocher au titre une histoire un peu courte et un scénario un peu simple, dommage. Je pense que Sons of Liberty reste tout de même le meilleur de la saga Metal Gear, je vous le conseil donc vivement !

 

A bientôt,

 

SoulHope

Partager cet article

Commenter cet article

yakuza 11/09/2014 10:41

J'avais adoré Raiden "Snake" dans Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, mais bon ce jeu date de plus de 10 ans si ma mémoire est bonne. Et vu qu'il a l'air toujours aussi cool dans celui-ci, me replonger dans cette saga pourrait effectivement le faire ;)

Michel23 20/03/2013 19:58

Merci pour le test ! Le jeu à l'air pas mal, je pense me le prendre ;)