[CRITIQUE/TEST] Party Wave de Mistwalker

3 Août 2012 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

 

Salut à tous,

 

En ce début de mois d'août je vous propose la critique du rafraichissant Party Wave !

Alors que l’on attendait du prochain projet d'Hironobu Sakaguchi (créateur de Final Fantasy, Blue Dragon, Lost Odyssey ou encore The Last Story) d’être un jeu profond et aux mécaniques originales, c’est finalement un jeu de surf destiné aux smartphones et tablettes à la pomme (et bientôt Android) que propose le studio Mistwalker.

 

Party Wave artwork

 
Le joueur lambda se demandera immédiatement pourquoi un vétéran du RPG comme Sakaguchi a choisi de faire un jeu pour téléphones et tablettes portant sur le surf, mais la réponse est pourtant très simple.
Hironobu habite depuis plus de 15 ans à Hawai. C’est d’ailleurs là bas que se déroula une grande partie du développement de Final Fantasy IX.
Le surf étant l’autre grande passion dans la vie du monsieur, c’est tout naturellement qu’il a voulu retranscrire les sensations de ce sport à travers ce qu’il sait faire de mieux : des jeux vidéo.
Party Wave représente un véritable break pour Sakaguchi et son équipe, sans doute fatigués de devoir travailler sans cesse sur des RPG au contenu immensément riche et nécessitant une masse de travail colossale. C’est ainsi que le jeu fut développé par une équipe de moins de 10 personnes. Le game designer de renom put participer lui-même à la conception des graphismes, de la musique et à la programmation du titre, chose qu’il n’a pas pu se permettre depuis l’ère des Final Fantasy sur NES/Famicom.
Mais revenons au jeu en lui-même. Le but de Party Wave est de guider des surfeurs vers une vague pour ensuite leur permettre de faire les plus belles figures et de scorer dans les airs jusqu’à la fin de celle-ci. Chaque stage se divise en 2 séquences qui sont autant de phases de gameplay distinctes, et en ce sens on pourrait penser que ce n’est pas un, mais deux jeux en qui nous sont proposés dans Party Wave.

 

Party Wave screenshot 02
Dans la première séquence, le joueur devra tracer à l’aide de son doigt des trajectoires servant à guider ses surfeurs vers un spot où les vagues pourront les emporter. On pourrait immédiatement penser au désormais célèbre Flight Control, dont le but est de guider avions et hélicoptères en sûreté sur les différentes pistes d’un aéroport à l’aide du système ‘drag and drop’ ayant fait ses preuves sur devices tactiles. Cependant, force est de constater que Party Wave n’en propose pas la profondeur, l’immédiateté et le challenge, même si cette phase finira par opposer de plus en plus de résistance, cela étant dû à la présence de nombreux obstacles, éléments fixes (coraux, récifs, coquillages) comme mobiles (tortues, requins) et au nombre grandissant de surfeurs à déplacer tout en prenant soin d’éviter de les faire s’entrechoquer. Il faudra néanmoins se dépêcher de regrouper tout ce beau monde au point de ralliement avant la fin du timer, car la vague déclenchant la seconde partie du niveau ne vous attendra pas. Plus vous aurez su amener de joueurs à bon port, plus vos chances de faire exploser le score seront grandes.

Cette deuxième partie, bien plus intéressante, consiste à faire voltiger vos surfeurs par-dessus les vagues en partant pour cela du plus bas de la vague (mais ne tardez pas trop, sans quoi votre surfeur se cassera la figure et finira noyé, vous faisant perdre l’un de vos surfeurs et réduisant vos opportunités pour marquer des points), à l’aide d’un tracé dans la direction souhaitée ou d’une simple pression sur le personnage si vous êtes dépassé par les évènements. Une fois un personnage en l’air, il faudra également le tapoter pour que sa durée de vol soit la plus longue possible, ce qui signifie logiquement plus de points en fin de partie. Tout comme dans la partie nage, cette partie surf se corsera très vite et de nombreuses bestioles qui ne vous veulent pas que du bien feront vite leur apparition. Extra-terrestres, mouettes ou encore méduses feront tout pour vous faire boire la tasse.

 

Party Wave screenshot 04
Même si un effort a été consenti pour tenter de varier au maximum les situations avec l’arrivée de nouveaux obstacles et ennemis, le concept tourne vite en rond et finit par lasser. Le jeu propose plus de 50 niveaux, mais à part certains éléments dans les décors et la difficulté progressive, on a l’impression de faire sans cesse la même chose. Il faut donc se limiter à de petites sessions pour éviter l’effet de lassitude inhérent à ce type de jeux.

La réalisation du titre ne fait pas non plus des merveilles, et même si ce dernier emprunte des teintes globalement attrayantes et est dans l’ensemble assez propre graphiquement, la direction artistique des plus quelconques ne permet pas au jeu de se démarquer des milliers de jeux disponibles sur l’App Store. Les animations sont parfois saccadées, et il n’est pas rare d’être confronté à des bugs voire même des plantages purs et simples du jeu.

 

Conclusion : Si l’on attendait beaucoup de ce premier jeu iOS réalisé par le père de Final Fantasy, on est forcé de constater que Party Wave est trop limité pour pouvoir se hisser au niveau du petit doigt de n’importe quelle précédente production de Sakaguchi et de Mistwalker.  Un grand nom ne fait pas tout et il existe des dizaines jeux similaires à Party Wave sur l’App Store, dont beaucoup sont bien plus prenants. Malgré tout, pour moins de 2€, Party Wave est néanmoins un divertissement sympathique proposant un contenu assez riche, même s’il est vite répétitif. Drôle et nerveux, on en fait cependant vite le tour, le jeu peinant à se renouveler. Party Wave se limite en effet à son concept de base, reposant sur du tracé des trajectoires et du tap to shoot sur son écran. Il saura néanmoins ‘’entertainer’’ de nombreux joueurs durant leurs trajets quotidiens et sur de petites sessions. Bien que peu ambitieux, en tant que minute-game, dans le bus ou dans le métro, il fait cependant très bien son office. Party Wave est un titre qui sent bon l’été, et on ne pourrait que recommander d’au moins l’essayer. Il est de bon aloi d’encourager ce genre d’initiatives menées par un studio comme Mistwalker, et d’aider ce dernier à diversifier ses activités et le genre de jeux qu’il propose. Let’s party wave !

 

Party Wave screenshot 06

Les plus :

-Concept rafraîchissant

-Deux jeux en un

-Contenu satisfaisant

-Musiques sympathiques

-Assez propre visuellement


Les moins : 

-Vite répétitif

-Direction artistique qui manque d’âme

-En anglais seulement

-Phases de nage moins intéressantes que les phases de surf

-Quelques bugs et plantages

 

A noter que le le jeu proposera des mises à jour (entièrement gratuites) avec des ajouts de contenu, plusieurs langues seront disponibles dont le français et des correction de bugs auront lieu. D'ailleurs la version 1.1 est disponible et elle corrige les quelques bugs du jeu !

 

 

Merci à Mistwalker pour le code et à Falcon pour la rédaction car mon iTouch n'était pas compatible avec le jeu.

 

 

A bientôt,

 

SoulHope

Partager cet article

Commenter cet article