[LECTURE DU DIMANCHE] Devil May Cry, anime et jeu

29 Juillet 2012 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Lecture du dimanche

 

Bon dimanche à tous,

 

Aujourd'hui je vais vous parler de Devil May Cry la célèbre série de Capcom.

 

Devil May Cry Logo

 

Comme vous le savez sûrement, la compilation des trois premiers Devil May Cry est sortit en HD sur PS3 il y a quelques mois. L'occasion pour les fans de découvrir ou redécouvrir cette magnifique série en attendant le cinquième opus.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, (on ne sait jamais) voici une petite fiche récapitulative de la série : 

Editeur/développeur : Capcom 

Type : Beat'em all/action-aventure

Date de parution : 2001 pour le premier jeu.

 

Résumé : Dante est le fils d'une humaine et d'un démon, Sparda, qui jadis, se retourna contre sa propre race et les enferma en enfer. Cependant, des démons continuent de vouloir envahir la terre et Dante se bat contre eux. Il n'est pas tout seul dans sa lutte. Trish l'accompagne dans DMC, Lucia dans DMC 2 et Lady dans DMC 3. Quand au dernier opus, Dante laisse sa place de héros à Néro, un jeune homme impulsif. 

Critique : Le moins que l'on puisse dire sur cette série c'est qu'elle a du style. Le but n'est pas de tuer le plus de démons (même si ça aide indéniablement), mais de les tuer avec classe. C'est qui fait son charme à la série ainsi que son héros dont le slogan pourrait être sexe, pizzas et Rock'n'Roll et ses décors. C'est un plaisir pour les yeux et les oreilles et les différents styles que l'on peut adopter sont divers.

 Devil May Cry anime

 

Pour ma part, la compilation m'a donné envie de regarder l'anime Devil May Cry que je ne connaissait que de nom. Voici donc ce que l'on pourrait appeler une étude comparative entre l'anime et le jeu vidéo.

Dans cette série, on retrouve Dante, Lady et Trish mais on rencontre aussi d'autres personnages tels que Morrisson et Patty. Très impliqué dans l'anime, ils sont abscents du jeu, ce que je trouve assez dommage. A l'inverse, dans l'anime, il n'y a aucune mention de Vergil, Néro ou Lucia. Dans l'anime toujours, les démons au lieu d'aller affronter les humains de front comme dans le jeu, profitent de leurs défauts pour les posséder où les tuer. L’épisode 9 intitulé « Death Poker » en est l'exemple le plus flagrant. Dante doit intervenir dans un casino pour démasquer un démon qui tue les joueurs qui perdent contre lui à la table de poker. Pour les néophytes, ce n’est pas au texas hold’em qu’il joue mais au 5-stud, une des variantes les plus anciennes du jeu. L’enjeu est donc double pour Dante (gagner et découvrir sous quel trait se cache le démon) ce qui donne à cet épisode une tension palpable assez prenante. Le véritable coup de théâtre est lorsque que l'on découvre qui est ce maléfique démon... un twist inattendu ! Si Dante rencontre bien plus d'humains sur son chemin, c'est le contraire pour les démons. Très bien cachés et encore plus fourbes que dans l'anime ils sont très bien mis en scène. Plus de combats auraient été les bienvenus. Les combats sont aussi gores dans le premier opus que dans l'anime, là-dessus rien à redire.  Un autre grand absent de cet anime: le rock! Un Devil May Cry sans cette musique c'est comme se battre contre Sephiroth sans One Winged Angel ! Peu de rock et peu de style, de ce côté là, l'anime est à l'opposé du jeu.

 

Pour résumer : L'anime est sympathique mais de moindre qualité par rapport au jeu vidéo. Et si ceux qui n'ont vu que le manga ne sont pas d'accord, alors je leur conseille fortement de se procurer la compilation. Plaisir garanti !

 

 

A bientôt,

 

Owa

Partager cet article

Commenter cet article